Boisclair – Alcool au volant & effets médiatiques.

La semaine dernière, André Boisclair a été arrêté par les policiers pour avoir conduit un véhicule avec facultés affaiblies (alcool au volant). Sa “joyride” s’est arrêtée lorsqu’il a frappé dans un poteau avec son véhicule. Je ne pense pas avoir besoin d’expliquer pourquoi il s’agit d’un acte criminel. Ce soir là, il a mis nonchalamment la vie de plein de gens en danger – heureusement, seul un poteau a été importuné.

Effet ? Rien !! André Boisclair garde son poste de Président & Directeur Général de l’Institut de développement urbain du Québec (son salaire est payé par des subventions gouvernementales, donc nos taxes). Sa maison, son chalet, toutes ses affaires personnelles et sa réputation sont à peine touchées. Suite à son arrestation, il a déclaré prendre quelques jours pour faire le point et il est de retour au travail quelques jours plus tard. Fini ! On en parle plus !

Chaque année, l’alcool au volant tue en moyenne 140 personnes et en blesse plus de 2000 au Québec. Cela représente 80 millions de dollars en indemnisation et de 320 millions de dollars en coûts sociaux (perte de productivité, dommages matériels, etc.). – SAAQ, 2016

*****

Quelques semaines plus tôt, par le biais des médias, on reproche à Éric Salvail pour avoir exposé ses parties génitales en publiquement – devant des collègues de travail, aurait fait à quelques occasions des jokes “déplacées”, et se serait montré insistant dans sa technique dew “cruise” au gym. Certaines personnes du milieu artistique dénoncent ses inconduites. Pour le moment, on ne parle même pas d’actes criminels, ni d’aucune arrestation !!

Malgré tout, Éric est obligé de vendre son empire, sa maison de production, sa demeure, son condo, se débarrasser de toutes ses affaires et aller se cacher en Floride. Sa carrière est plus ou moins finie (reste à voir…).Il y a 50 ans, la conduite avec facultés affaiblies était tolérée dans une certaine mesure. De nos jours, il semble que ce soit différent,  lorsqu’on constate les investissements économiques dans les campagnes de sensibilisation et des démarches éducatives dans les écoles dans le but de prévenir la conduite avec facultés affaiblies. Les amendes les sanctions qui sont attribuées aux délinquants visent à punir et à dissuader ce crime.

Alors, pour quelles raisons, en tant que société, avons-nous tant de réserves lorsque vient le temps de condamner l’alcool au volant ? Combien de fois avez vous entendu : “C’est pas si grave, il a avait pas bu tant que ça !”, “Au moins il n’a pas tué personne”, “Ça aurait pu être pire !” alors que le nombre de contrevenants ne cesse d’augmenter à chaque année ?

Pour ce qui est des dommages collatéraux et de l’opinion publique dans les cas de Boisclair et Salvail, le traitement médiatique en est grandement responsable.

Advertisements